Acouphènes causes : que peut-on retenir ?

La plupart des gens ont déjà subi ou ne serait-ce que ressenti un acouphène tant ces derniers sont courants et arrivent en raison de facteurs communs comme le simple fait d'écouter de la musique. On vous présente dans ce qui suit plus en détail le sujet en faisant l’emphase sur les causes de ce problème, ses variations ainsi que les moyens de le guérir et de s'en prémunir en amont.

Explication et définition de ce que sont les acouphènes

Perçus comme des sortes de sons parasites, les acouphènes sont des bruits que seules les personnes touchées peuvent entendre étant donné qu'ils n'existent pas réellement. Ils peuvent se produire dans une seule oreille comme dans les deux en même temps. Concernant leur fréquence d’occurrence, ces derniers vont de quelques apparitions épisodiques à une présence continue pour les cas les plus graves. On pourra entendre des acouphènes via divers types de bruits à l'image de :

  • Cliquetis ;
  • Sifflements ;
  • Bourdonnements.

De base, les acouphènes sont des perturbations issues d'un dysfonctionnement au niveau du système nerveux auditif. Dans le cas d'une écoute de musiques ou de sons à des volumes un peu trop hauts ou pendant une trop longue période, il arrive que des acouphènes apparaissent, mais finissent généralement par repartir après quelques secondes ou minutes. Les versions chroniques, quant à elles, vont persister rendant la vie des victimes particulièrement compliquée.

Présence globale

On retrouve des personnes qui souffrent d’acouphènes un peu partout dans le monde avec entre 10 et 20 % de la population mondiale. Le pourcentage augmente de 10 % si l'on prend en compte uniquement les adultes. On retiendra de même que près de 2 % des gens sont affectés par des acouphènes assez récurrents et graves pour impacter très largement leurs vies et les obliger à chercher un traitement notamment via des thérapies. La technologie des écouteurs ne cessant d'évoluer pourrait également contribuer à faire progresser ces chiffres.

Segmentation des acouphènes

La très grande majorité des acouphènes appartient à la catégorie dite subjective que seuls les patients entendent ce qui rend par ailleurs le traitement assez complexe à mettre en place et amène les spécialistes à plus se diriger vers une démarche d'augmentation de la tolérance au bruit en question. L'autre catégorie est celle des acouphènes objectifs qui, cette fois-ci, peuvent être déterminés par le médecin, car audibles via le rythme du flot sanguin. Étant bien plus faciles à diagnostiquer, ce type d'acouphènes est assez simple à traiter.

Premières causes pouvant mener à l'apparition d'acouphènes

Précisons tout d'abord que les acouphènes ne sont pas une maladie à eux seuls, mais plutôt des signes ou symptômes qui peuvent mener à penser qu'une pathologie est à l'œuvre. Une apparition de ces derniers sans trop de raison est souvent reliée à une possible perte ou défaut d'audition. La science actuelle n'en a pas encore la preuve formelle, mais de plus en plus de spécialistes avancent que les acouphènes seraient des signaux du cerveau lui-même pour prévenir un dysfonctionnement de l'oreille interne ou du système auditif central.

Dans certains cas plus rares, des facteurs génétiques peuvent être la source du problème. Toutefois, le plus souvent, c'est le vieillissement et l'exposition aux bruits qui provoquent la majorité des acouphènes. On citera également des effets secondaires de médicaments, des traumatismes à la tête, des bouchons auditifs ainsi que des maladies.

Syndrome de Minor

On caractérise ce syndrome par une ouverture de l'os temporal ce qui perturbe le système nerveux interne et provoque des vertiges et autres acouphènes. Les personnes affectées par cette maladie souffrent de symptômes très particuliers qui perturbent leurs sens. En effet, en plus des potentielles pertes d'équilibre, le patient aura l'impression de parler à l'intérieur de son oreille. Les sons qui se produisent à l'intérieur du corps vont de plus être comme amplifiés créant une sensation déroutante et handicapante au bout d'un certain temps.

Maladie de Ménière

Aussi connue sous le nom d'hydropisie endolymphatique, la maladie de Ménière se présente dans la plupart des cas par trois principaux signes que sont les vertiges, la surdité et les acouphènes qui se déclenchent sous forme de crises brutales. Ces derniers rendent par ailleurs un examen médical très complexe à pratiquer. Concernant les causes à l'origine de ce mal, il n'a pas encore été fait de découverte spécifique, mais on suppose que l'une des raisons les plus plausibles serait liée à un traumatisme plus ou moins puissant ou une infection.

Complications possibles avec la présence d'acouphènes

Si l'on met de côté les maladies, syndromes et autres dysfonctionnements qui peuvent être à l'origine des acouphènes, les complications que peuvent créer ces derniers sont surtout à caractère psychologique. En effet, les acouphènes ne sont pas dangereux pour l'organisme, mais peuvent toutefois mener à des situations de stress voire d'angoisse arrivant parfois à de véritables dépressions. 

Généralement, avant de devenir continus, les acouphènes ne se font sentir que dans des moments où un silence total est présent ou bien quand un choc sonore se produit. Une fois installés sur le long terme avec plus ou moins d'intensité, il devient bien plus difficile de se concentrer, de dormir et même de réfléchir. Pour certains cas extrêmes, cela a même fini par déboucher sur des troubles et maladies mentales.

Consultation et traitement en cas d'acouphènes

Aucun traitement médical avéré et reconnu n'a encore été mis en place pour guérir les acouphènes jusqu'ici. En effet, si l'on parle de les faire disparaître, alors la science actuelle ne peut pas encore faire de miracles. Toutefois, l'espoir n'est pas complètement perdu pour les personnes atteintes de ce mal, car de nombreuses thérapies ont vu le jour dans ce cadre. Certaines s'appuient sur l’accoutumance pour en gros vous habituer au bruit afin de vous le faire oublier. 

Ces dernières utilisent habituellement ce qu'on appelle des bruits blancs qui sont scientifiquement connus pour apaiser l'esprit et se rapprochent plus ou moins de l'idée qu'on peut se faire d'acouphènes. On distinguera d'ailleurs ici deux approches, l'une médicale plus technique et l'autre comportementale plus axée sur l'écoute.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.